À SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY, SIX ANS APRES L’ASSASSINAT DU PERE HAMEL, LA COMMEMORATION A COMMENCE

Une centaine de personnes étaient présentes ce matin au presbytère de la commune, là où résidait le Père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet 2016. Cette année marque la première des commémorations après le procès de mars dernier.

Les poignées de mains sont franches, les sourires sont là. Six ans après l’assassinat du Père Hamel, revendiqué par l’État islamique (EI), un cortège d’une centaine de personnes s’apprêtent à longer la rue Lazare-Carnot que le Père empruntait chaque jour pour se rendre dans l’église Saint-Etienne, là où il officiait.

« Le fait que les personnes aient été jugées, qu’elles aient été punies, a amené de la sérénité dans la ville, pour les paroissiens comme pour les habitants », reconnaît Nicole Auvray, maire adjointe en charge des seniors et de la solidarité.

Cette commémoration se déroule en effet quelques mois après le procès. Le 9 mars 2022, trois personnes avaient été condamnées à entre 8 et 13 ans de prison pour « association de malfaiteurs terroristes » par la cour d’assises spéciales de Paris, les deux auteurs ayant été tués abattus par la police.

Cérémonie républicaine

Le cortège est arrivé vers 9 h en l’église de Saint-Etienne afin d’assister à une messe donnée par Mgr Lebrun, archevêque de Rouen.

Une cérémonie républicaine, cette fois-ci organisée par la municipalité, aura ensuite lieu pour que les personnes venues se recueillir en la mémoire du prêtre assassiné puissent échanger un verre de l’amitié.

Crédit photos : Ouest-France 26/07/2022

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC