ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Actions FENVAC

Après la phase d’urgence, le dispositif d’accompagnement des victimes de l’attaque de Romans-sur-Isère se met progressivement en place.

08/04/2020

Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce 7 avril 2020, à la suite de l’attaque perpétrée samedi dernier à Romans-sur-Isère qui a fait deux morts et plus de sept blessés, un comité local d’aide aux victimes s’est tenu par téléphone en format restreint. Cette instance de coordination réunissait notamment le Préfet de la Drôme, le Procureur de la République, la Déléguée interministérielle à l’aide aux victimes, la CUMP, la Maire de Romans, le FGTI, l’ONACVG, l’association d’aide aux victimes REMAID 26 et les associations de victimes - AFVT et FENVAC.

Si le dispositif d’urgence a rapidement été opérationnel par la mobilisation de la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP) et de l’association REMAID, c’est le dispositif de suivi des victimes dans la durée, en période de crise sanitaire, qui a été discuté hier lors de cette réunion durant laquelle chacun des acteurs a démontré un engagement entier pour répondre aux besoins des victimes.

C’est donc à la Maison de la justice et du droit de Romans que, dès demain, sera installé l’Espace d’information et d’accompagnement des victimes.Ce lieu animé par REMAID, accueillera sur rendez-vous, toutes les personnes touchées directement ou indirectement par ce drame : victimes blessées physiquement et psychologiquement, familles des victimes, témoins, amis, etc. venant pour un soutien psychologique, de l’information juridique ou tout simplement avec le besoin d’échanger.

A l’image des autres acteurs (REMAID, FGTI, ONACVG, etc.), la FENVAC animera des permanences avec l’AFVT dans cet espace.

D’ici là, la FENVAC reste à la disposition des victimes par téléphone ou courriel pour les aider.

Retrouvez ici le communiqué publié par la préfecture sur le dispositif de suivi des victimes.

Crédit photo : Le Parisien.