ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Actions FENVAC

Cérémonie d’hommage aux victimes des attentats de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire

26/03/2020

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 13 mars dernier, un hommage était rendu aux victimes de l’attentat de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire. 4 ans jours pour jours après les faits, les victimes se sont ainsi réunies autour de la stèle commémorative érigée en 2017 dans cette station balnéaire très touristique.

En présence de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, M. Gilles Huberson, des gerbes ont été déposées aux pieds du monument mémoriel, avant qu’une minute de silence ne soit tenue.

Pour rappel, un commando meurtrier avait tué sur la plage 19 personnes, dont 4 français, et blessé 33 autres. L’attaque, revendiquée par AQMI, est apparue être en lien avec plusieurs autres commises au Mali à Bamako, ainsi qu’à Ougadougou au Bukina Faso.

Cette cérémonie a eu lieu alors que des procès locaux se dessinent pour ces attentats, peut-être pour la fin d’année à venir. Des complices, convoyeurs et instigateurs, sont actuellement détenus par ces pays, en attente de leur jugement.

La plupart des victimes et familles de victimes françaises sont en attente, depuis plus de 4 ans, de réponses sur ces attaques : qui ? comment ? pourquoi ?. La justice française a d’ailleurs ouvert une « enquête-miroir » menée par un collège de juges d’instruction à Paris.

Certaines ne souhaitent plus évoquer l’évènement, d’autres ont peu d’espoir quant aux issues des procédures judiciaires, mais beaucoup attendent une clôture symbolique des procédures relatives à cette affaire tant sur le plan pénal qu’indemnitaire, afin de poursuivre leur vie à la recherche de l’apaisement.

La FENVAC, partie civile dans la procédure française, continue de s’impliquer à leurs côtés, pour que la France n’oublie pas ses compatriotes disparus à l’étranger, que la vérité surgisse et que le souvenir autour de ces évènements soit entretenu.