ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Crash d’Ethiopian Airlines : les boîtes noires ont été envoyées au BEA en France

13/03/2019

JPEG - 16.3 ko

Ce sont les services du Bureau Enquête et Accident français qui décrypteront les enregistrements du 737 Max 8 de la compagnie éthiopienne qui s’est écrasé.

Les boîtes noires du Boeing 737 MAX d’Ethiopian Airlines, qui s’est écrasé dimanche à l’est d’Addis Abeba, faisant 157 morts, ont été transférées ce jeudi au Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) français pour y être analysées.

« Une délégation éthiopienne dirigée par le Bureau Investigation Accident (AIB) a emmené par avion l’enregistrement des données du vol (Flight Data Recorder - FDR) et l’enregistrement des conversations du cockpit (Cockpit Voice Recorder - CVR) à Paris pour enquête », a déclaré la compagnie aérienne sur son compte Twitter.

Ces deux boîtes noires contiennent les enregistrements des paramètres de vol et les conversations dans le cockpit.

L’organisme d’enquête sur les accidents aériens avait annoncé mercredi soir que « les autorités éthiopiennes ont demandé au BEA son assistance pour l’analyse des FDR et CVR ». Il avait ajouté que « toute communication sur les progrès de l’enquête est de la responsabilité de ces autorités ».

L’Ethiopie avait indiqué plus tôt mercredi qu’elle envoyait les boîtes noires en Europe pour analyse parce qu’elle ne dispose pas de l’équipement nécessaire à leur lecture.

Crash en Ethiopie : les deux boîtes noires du Boeing 737 MAX retrouvées

Le crash de dimanche, qui a fait 157 morts de 35 nationalités, est le deuxième en moins de six mois pour le Boeing 737 MAX 8. Dans des circonstances similaires, un avion du même type de la compagnie indonésienne Lion Air s’était abîmé en mer au large de l’Indonésie, faisant 189 morts suscitant une inquiétude mondiale sur ce modèle d’avion.

Source : Le Parisien
Auteur : Michael Tewelde
Date : 13/03/2019