MEMOIRE I IL Y A TROIS ANS, UN ATTENTAT SUR LE MARCHÉ DE NOËL DE STRASBOURG CAUSAIT LA MORT DE CINQ PERSONNES ET EN BLESSAIT ONZE AUTRES.

Le 11 décembre 2018 en début de soirée, un individu armé déambulait dans les rues de Strasbourg et tirait sur les passants aux alentours du marché de Noël de la ville, dans le quartier médiéval. Alors que son périple meurtrier durait plusieurs minutes, les personnes se réfugiaient dans des lieux clos et y restaient confinées, pour certaines, pendant plusieurs heures.

Le terroriste finissait par prendre la fuite et quittait les lieux en échangeant des tirs avec des militaires de l’opération sentinelle. Il prenait ensuite en otage un chauffeur de taxi auprès duquel il revendiquait ses crimes.

Fiché S, il sera finalement abattu par les forces de l’ordre après 48 heures de recherche. Connu pour des faits de délinquance, l’homme s’était radicalisé et avait prêté allégeance à l’Etat islamique. Une vidéo d’allégeance était d’ailleurs retrouvée sur une clef USB lui appartenant, et l’EI revendiquait l’attaque.

Au total, cinq personnes perdaient la vie et onze étaient blessées dans cet attentat frappant un lieu emblématique de Strasbourg.

Le parquet de Paris ouvrait une enquête pour « assassinats », « tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». A ce jour, cinq personnes sont mises en examen, soupçonnées d’être liées à la fourniture de différentes armes en possession du tueur. Un procès pourrait avoir lieu en 2023, selon l’AVA, l’Association Victimes Attentats, présidée par Mostafa Salhane, le chauffeur pris en otage par le terroriste.

Ce samedi 11 décembre, une commémoration était organisée par la mairie de Strasbourg en présence notamment de la maire de la ville et du Premier ministre, Jean Castex. Une minute de silence était observée aux côtés des familles des victimes et des rescapés. Dans la solennité, aucun discours n’était prononcé mais une gerbe de fleurs était déposée autour de la stèle en hommage aux victimes de cette terrible attaque.

La FENVAC, constituée partie civile dans ce dossier, adresse tout son soutien et ses pensées aux rescapés et proches des victimes et rend hommage aux cinq personnes dont la vie a été injustement retirée.

Nous restons à disposition de chacun et nous n’oublions pas.

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC